Rechercher

Amour et sueur : l'aventure de la remise à flot du Mana iti (Part 1)


Tahiti, plus précisément sur le chantier de Taravao, le 1er février 2018...

Le Mana Iti fait peine a voir. Il est beaucoup plus épave que dans mes souvenirs 3 ans plus tôt. Du coup je me pose pas mal de questions... Sommes-nous à la hauteur pour réaliser un tel chantier? N'est-ce pas déjà trop tard pour lui ? 10 années d’abandon ont sérieusement endommagé le pont, l’intérieur et le gréement... 50 centimètres d’eau croupie recouvrent le fond de la cale et la pluie ruisselle sur les belles boiseries passant par les multiples fuites du pont. J’ai un peu l’impression de me retrouver dans un vieux manoir abandonné... splendeur et décadence des temps anciens.

Mais le fait est là... même dans ce sale état, je suis amoureux - et je l’ai été dès le premier regard - de cette coque majestueuse, de cette carène rebondie et de ses élancements... Alors peu importe ce que ça coûtera en efforts, en argent et en temps, on va essayer de le faire renaître de ses cendres.


Les premières nuits à bord me poussent à la limite de la clochardisation... réchaud pour le café du matin, matelas gonflable sur le bois pourri à lutter contre les moustiques, casseroles sous chaque fuite car c’est la saison des pluies et, à Taravao, elle est dense et longue.

Dans le capharnaüm ambiant, il y a plein d’outils, pièces diverses et variées qui me laissent dubitatif quant à leurs origines et destinations mais, petit a petit, le puzzle se dénoue...un peu...


Heureusement, la descente impériale n’a pas trop souffert. Il y a de beaux restes.


Et le moteur, après quelques journées de révisions acharnées et méticuleuses va repartir car en fait, malgré les apparences, il n’a pas beaucoup d’heures de vol et ne présente pas de points de rouille importants.


Par contre, les batteries sont nazes. On remet donc 540 ampères de bonnes classiques plus, par la suite un autre 680 ampères de batteries au gel ...Là, je crois que ça devrait le faire...



Petit à petit, ça prend forme...


Et, au mois de mai 2018, soit 4 mois après le début des travaux... (to be continued)

515 vues